"Somewheeeree, beyoond the seeea!"





Petite, pendant un temps, j'ai voulu être océanographe. Enfin je ne devais pas être si petite que ça car je savais absolument en quoi consister ce travail. J'étais totalement fascinée par la mer et tout ce qu'elle pouvait contenir.
Je rêvais de faire de la plongée. Et j'adorais prendre le bateau quand la mer était un peu agitée.

Je suis allée au bord de la mer la semaine dernière. Ça devait faire plus de 5 ans que je n'y avais pas été.
En Roumanie, notre projet d'aller au bord de la mer a été supplanté par nos soirées bucarestoises. En Chine, j'ai vu la mer. De loin. Ou l'équivalent de la promenade des Anglais version Shanghai.
Et les années précédentes, j'étais occupée à faire les 400 coups avec toute la bande. A quelques pas de la mer à peine.

C'est peut-être un peu lyrique à dire mais tant pis je me jette à l'eau (notez comme l'expression imagée colle parfaitement au contexte!)
La semaine dernière tout m'est revenu.

La semaine dernière, j'ai vu tous les matins les marins-pêcheur partir dans leurs combinaisons jaunes. Je me suis promenée sur le port au moment où rentrent les bateaux. Ai croisé des personnages que j'aurais aimé pouvoir photographier.
J'ai vu arriver des marins, des vrais. Avec l'uniforme, le béret à pompons et tout et tout. Tout droit sortis d'un film de Jacques Demy.
J'ai serré les dents devant tout les clubs de plongée, en me rappelant que je ne peux pas et maudissant ma condition d'asthmatique.
J'ai sympathisé avec un surveillant côtier. De ceux qu'on voit marcher le long de la mer et que l'on ne peut s'empêcher de regarder à cause d'une certaine série américaine. Mais leurs maillots n'étaient pas rouges, mais bleus et leurs bouées, jaunes. Et en les voyant s'entrainer (en plus je suis un "public" beaucoup trop naïf, à chaque exercice je croyais que c'était pour de vrai... -_-'), je me suis dit que je l'aurai bien passé ce fameux BNSSA finalement. Même si je n'aurai fait que surveiller des piscines.


La mer me rend nostalgique.
Et maintenant, ce n'est peut-être plus tellement elle qui me fascine, mais plutôt les gens qui justement en vivent.


(Allez! Dans un prochain article, je vous explique ma période "Plus tard, je veux être exploratrice"! Non?)

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home