Bettina Rheims

Je rame totalement dans l'écriture d'un article sur une institution de l'université qui ne me passionne pas des masses.
(je ne la cite pas directement car le responsable que je viens d'interviewer, à u
ne heure bien trop matinale, me semble être accro d'internet, il serait dommage qu'il tombe sur ces quelques lignes...)

Je pense donc carrément à une nouvelle orientation de carrière.

Plus tard, je veux faire Bettina Rheims. Photographe française.
Pour son exploration photographique moderne du monde de la mode et des femmes.
Les poses surprenantes de ses mannequins.
Son côté pop avec ses couleurs.
Son mélange de célébrités et d'anonymes.
Sa provocation en demie-teinte.
Sa mise en scène étudiée.
Sa façon de désacraliser le corps féminin en lui donnant un petit côté érotique. Son style identifiable.
Ses beaux portraits de femmes chinoises.
Bon, certes, j'aurai fait le portrait présidentiel de Chirac, mais il faut savoir faire des sacrifices.



Mais j'aurai aussi revisité la Cène et participé à la nouvelle publication de RSF pour militer contre l'emprisonnement de nombreux journalistes à travers le monde.

Vraiment ça me tente bien.
Ou alors je fais Scarlett Johansson...
J'hésite.


(sinon, louchez un peu vers votre droite, y'a encore des nouveaux liens à explorer...
dont un petit clin d'œil à lecteur identifié qui a l'œil et en ferme régulièrement un derrière son appareil )

Libellés :

5 Comments:

Blogger Sarah said...

Décidément, Bettina est partout en ce moment. (...Par contre, pour sa défense, Chirac, c'est un poil plus sympathique que Sarkozy)

Par contre, c'est peut-être un défaut d'affichage, mais les liens sont à droite chez moi ^^

lundi, 19 mai, 2008  
Blogger Alix* said...

Sarah >
Oui j'ai vu récemment qu'elle avait fait des photos de Sarko. Tout se perd!
Enfin, pour sa défense, comme apparemment il n'y a plus que ça qui intéresse les journaux, il faut peut-être en passer par là pour publier un truc.

Ahaha! La honte! Les liens sont bien à droite! C'est juste la faute à mon instit' de maternelle (je peux critiquer, c'était ma mère) qui a du rater un truc dans ma latéralisation.
Depuis j'ai du mal avec ma gauche et ma droite (pourquoi pensez vous que j'ai pas le permis?!)
Je vais changer ça de suite...Merci.

Bises!

lundi, 19 mai, 2008  
Blogger Sarah said...

Rassure toi, il y a plein de gens qui savent pas faire la différence entre gauche et droite. J'ai googlé la phrase "pourcentage de français qui ne savent pas reconnaître la gauche de la droite", et ça ne trouve que de la politique.
(Quelle merde, Google.)

Cela dit, l'idée de ne pas pouvoir faire publier un travail sans passer par Sarko est quand même un peu effrayante... Brûlons nos appareils photo et engageons nous dans l'Armée de terre !

mardi, 20 mai, 2008  
Blogger Alix* said...

Sarah >
Oui c'est vrai c'est un peu effrayant comme idée!
J'ai eu encore plus peur hier matin quand à un partiel de rhétorique où il faut analyser un discours, ils nous ont encore sorti un discours mégalo de Sarko (héhé ça rime^^)
Vive la Fac de Lettres!

:D

mercredi, 21 mai, 2008  
Blogger Sarah said...

Note que c'est un putain de bon sujet pour un partiel de rhétorique... enfin, sauf s'il faut adopter un ton neutre et donc faire en sorte de ne pas relever la drôlerie du discours... Sinon, ça peut être très amusant! (pour un partiel)

lundi, 26 mai, 2008  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home