Appât cannois

Nan, mais comment veulent-ils que je révise s'ils me mettent Gael Garcia Bernal à la télévision sur un tapis rouge?...
C'en est trop pour ma faible volonté et mon sérieux en a pris un large coup.

Image : Flickr

Et je ne vous parle même pas d'Indiana, Edouard, Matthieu, Emir, Clint, Steven, Louis, Atom, Wim, Sergio, Marjane, Sean, Alfonso, Natalie et les autres...
(notez que deux femmes ont réussi à se glisser dans la liste)


C'est pas du sadisme ça franchement?
Allez je fais une pause entre "Paris révolutionnaire, février 1948: spleen et Art du refoulement" et "Art du roman et Art de jouir"

Je pense aussi aller jeter des coups d'œil réguliers aux photos du Festival. Si je flashe sur quelque chose, promis, je vous en informe!

3 Comments:

Anonymous Claire said...

Tient c'est marrant, entre deux flash cannois j'ai aussi révisé ces deux chapitres bien que j'avoue que j'étais plus rivée sur l'écran à guetter Gaël et sur les caractéristiques de la bohème...!! :)

jeudi, 15 mai, 2008  
Anonymous Une Princesse... said...

Gael était mieux aux côtés de Pedro il y a quelques années ;)

Et puis, si ce n'est pas "in the flesh", je ne préfère pas regarder (lol)

Bisous, bon courage !

jeudi, 15 mai, 2008  
Blogger Alix* said...

Claire >
Quel dommage qu'il n'y ait pas eu Tanguy (en tongs) au Festival de Cannes, on aurait pu faire les deux en même temps!


Princesse >
Je t'avoue que Gael Garcia Bernal est affiché sur mon frigo, histoire de me mettre de bonne humeur le matin quand je mache compulsivement mes céréales...
Mais parait que son film de Cannes n'est pas terrible... Il parait.
Alors tu as bien raison on peut dire que rien ne vaut Pedro! ^^

Bisouus et merci!

samedi, 17 mai, 2008  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home