Premières phrases

« J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie.Tout menace de ruine un jeune homme : l’amour, les idées, la perte de sa famille, l’entrée parmi les grandes personnes.
Il est dur à apprendre sa partie dans le monde.
À quoi ressemblait notre monde ? Il avait l’air du chaos que les Grecs mettaient à l’origine de l’univers dans les nuées de la fabrication. Seulement on croyait y voir le commencement de la fin, de la vraie fin, et non de celle qui est le commencement d’un commencement. »

'Aden Arabie' de Paul NIZAN


Il s'agit des toutes premières phrases du livre du tout premier livre de NIZAN.
Elles sont bien connues.
Elles ne respirent par l'optimisme. Mais on ne peut pas dire le contraire.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home