"Vous savez je suis un grand spécialiste national de Proust" qu'il disait...

(Pas de photo aujourd'hui, blogspot en fait encore le boycott... -_-')

Devant maintenant prendre le bus toute seule les matins, j'ai du trouver de quoi occuper mon cerveau autrement qu'avec les péripéties contées par Alicia...
J'sais pas , je ne suis pas une grande scientifique mais je pense qu'à cause de ce manque de compagnie le matin, mes synapses font des connexions bizarres entre présent et passé.
Il s'agit donc d'une promenade au gré de mes neurones, un matin.

Je monte dans le bus. Sur la place, un groupe monte dans un autre, sûrement un voyage organisé. Je me rappelle la Chine et les horaires de départ matinales. Les visages endormis à 6h du matin. "Rythme soutenu", on peut pas dire qu'ils ne nous avaient pas prévenus...
Le bus dépasse mon ancien collège. Il me semble de plus en plus loin. C'est étrange, j'ai été tellement heureuse de le quitter ce collége et pourtant je le regarde (presque) avec une pointe de nostalgie.

Il faut descendre du bus. Correspondance avec ce foutu tram. Je passe à côté du banc que l'on monopolisait tout les matins avec Alicia avant d'y monter. Fallait pas arriver trop en avance qu'on se donnait comme excuse.
Mais aujourd'hui je monte (bravement) dans le tram.
J'y voit quelqu'un que je connais. Avant de lui bondir dessus, un éclair de génie parcours mon esprit pendant un millième de seconde. Que ferait-il ici? A cette heure ci? Cet homme lui ressemble beaucoup, c'est tout. Pas grave. J'ai envie de le revoir.

Et tout s'enchaine.
L'odeur de l'homme en face de moi m'en rappelle une connue. Ces gens qui courent après le tram m'évoque Thomas gallopant derrière, lui aussi, habillé en Indiana Jones.

Je quitte le tram passe devant mon (ancien) lycée. Un peu plus et machinalement mes pas m'y menaient. Non, cette fois-ci, c'est à gauche.
Je traverse la place Carnot, semi-deserte. J'y aperçois la fête forraine d'avril, les bruits, les odeurs et Elodie y faisant ses barbes à papa. Le lycée St Sigisbert et ses résultats du Bac.

Presque arrivée chez Claire, avant, la vitrine du pierceur qui oublie de vous faire payer. Je sonne chez elle, Claire descend. En bas, je nous vois remonter les meubles Ikéa jusque dans son appart' du 4e. Et tout les aventures qui s'en suit...

J'ai des nouveaux souvenirs ici. Des nouveaux bientôt. Déjà.

Je peux recracher la madeleine.

Libellés :

6 Comments:

Anonymous claire said...

Les madeleines, c'est encore meilleur avec un petit bout de chocolat planté sur le dessus, et le tout 5secondes à peine au micro-onde...

:)

(enfin, meilleur que trempée dans une tisane à l'orange comme Proust l'écrit...)

Tout ça pour dire, que je préfère lire tes souvenirs que les souvenirs de Proust... :)
(Ca me rappelle ce jeune homme dans le metro, cet été, et son enorme exemplaire tout corné de l'integral de Proust *arg* )

samedi, 30 septembre, 2006  
Blogger Alix* said...

Claire > héhé le titre c'était un clin d'oeil au film de jeudi (tu sais celui où on faisait les rires de sitcoms...^^)

Et puis je me suis dit que ça fait toujours bien de faire des graaaandes références littéraires car comme nous ne sommes pas en prépa L ni CinéSup! :D

samedi, 30 septembre, 2006  
Anonymous claire said...

Ouais ouais, j'avais noté la reference du titre :p

J'en conclu donc que c'est une double reference cinématico-littéraire...
ce qui est enorme pour qu'une petite étudiante de licence à la fac qui devrait lire Voici et Gala...

dimanche, 01 octobre, 2006  
Blogger Accent Grave said...

Eh, c'est pas banal une promenade avec vous! Au Québec on dirait: Vous en fumé du bon!

Continuez à nous intéresser!

Accent Grave

dimanche, 01 octobre, 2006  
Anonymous Luciole said...

c'est fou, sans moi t'arrive a penser a plien truc!!moi sans toi les matins je suis une folle qui parle tout de seule car tu n'est plus la!!mdr

dimanche, 01 octobre, 2006  
Blogger Alix* said...

Claire > Et cosmo!^^

Accent Grave > Le pire c'est que ce ne sont que des souvenirs...
Oui je vais faire de mon mieux pour garder ceux qui passent jeter des coups d'oeil régulièrement par ici.
Merci à vous.

Luciole > c'est que mon esprit n'est plus à 100% accaparé par le récit des tes soirées mouvementées dans ta famille! :P

lundi, 02 octobre, 2006  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home