"Good luck exploring the infinit abyss!"


C'est le petit vent dans l'air en ce moment. Surement parce qu'on acceuille de la famille.
Ca secoue les branches de vieilles histoires de famille. Des événements que mon cerveau a du censurer tout seul. Je n'en ai plus aucun souvenir alors que j'étais en âge de me rappeller. Je n'ai garder que les bons moments: ces souvenirs d'enfances qui se résument finalement qu'à des bruits, des odeurs ou des couleurs... (qui sait comment fonctionne les méandres de ce cerveau!)

Et tout ces gens qui s'échangent des souvenirs. J'aime savoir ce que, eux, ils voulaient à mon âge, voir si leurs espoirs se sont réalisés, juste pour se donner un peu d'espoir et se dire que tout ne restera peut-être pas que du vent.

J'ai revu 'Garden State' hier soir. Rien qu'en le mettant dans le lecteur, j'étais deja toute contente. Ce film m'avait un tel effet lorsque je l'avais vu au ciné et depuis impossible de me le repasser.
J'ai eu peur d'être déçu, quelques fois on ne ressent pas la même chose que lorsque qu'on le voit la première fois.
Et l'émotion, et les personnages, et les dialogues, et les décors, et la musique, tout était encore là.
"Bonne chance pour explorer l'infini!"
"Peut-être que c'est ça une famille, un groupe de personne qui recherche le même lieu imaginaire."
Rien à dire, il reste un de mes films culte...


Libellés :

1 Comments:

Anonymous Claire said...

Moi, j'aime bien quand on me raconte comment mes parents etaient lorsqu'ils étaient gamins, mais les larmes me montent aux yeux quand on me parle de l'époque ou ils s'aimaient...

dimanche, 30 avril, 2006  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home